Location Morbihan Sud 56

Location de vacances Bretagne (golfe du morbihan)

AURAY ST GOUSTAN

AURAY ST GOUSTAN

Saint-Goustan, port d’Auray Un joli petit port attire l'œil.   En passant sur le...

CARNAC

CARNAC

 Carnac Pour la plage, suivez les cailloux !   La ville recèle 3 sites...

QUIBERON

QUIBERON

Presqu'île de Quiberon Entre côte sauvage et plages de sable fin   Une côte...

BELLE ILE

BELLE ILE

 Belle-Ile  Cap sur la plus grande des îles bretonnes   Nul autre endroit ne...

GOLFE DU MORBIHAN

GOLFE DU MORBIHAN

L'île aux Moines et le Golfe du Morbihan   Magnifique petite mer aux golfes...

LA TRINITE SUR MER

LA TRINITE SUR MER

La Trinité sur mer, votre prochaine escale Naviguez entre plages, port, et loisirs à...

ST ANNE D'AURAY

ST ANNE D'AURAY

Basilique de Sainte-Anne d'Auray Visitez le sanctuaire de Ste Anne d'Auray et ses différents...

VANNES

VANNES

Vannes Capitale du Morbihan, port de plaisance, place fortifiée, cité médiévale, ville d'art et...

  • AURAY ST GOUSTAN

    AURAY ST GOUSTAN

  • CARNAC

    CARNAC

  • QUIBERON

    QUIBERON

  • BELLE ILE

    BELLE ILE

  • GOLFE DU MORBIHAN

    GOLFE DU MORBIHAN

  • LA TRINITE SUR MER

    LA TRINITE SUR MER

  • ST ANNE D'AURAY

    ST ANNE D'AURAY

  • VANNES

    VANNES

AURAY ST GOUSTAN

auraystgoustan780300

Saint-Goustan, port d’Auray

Un joli petit port attire l'œil.

 

En passant sur le pont de la quatre-voies entre Vannes et Lorient,  Lové dans le fond d'une ria, Saint-Goustan traverse les siècles en conservant ses ruelles pavées, son pont de pierre, ses maisons à pans de bois et ses quais animés. Son air pimpant encourage la flânerie.

Ho hisse !

Mieux vaut éviter les talons hauts pour parcourir Saint-Goustan. Pour commencer, les rampes du Loch, bâties sur les ruines d'un château-fort, descendent vers le port. Des terrasses ombragées de la promenade, la vue plonge sur les quais. La rive la plus pittoresque se rejoint en franchissant le pont à quatre arches de pierre du 13e siècle. La place Saint-Sauveur aux pavés bombés s'encadre de maisons cossues, à pans de bois et encorbellements. Les ruelles pentues, entrecoupées de marches, partent à l'assaut du quartier, bordées de façades à colombages. Les demeures des 15e et 16e siècles affichent une respectable allure, qui s'encanaille le soir venu dans le bruissement des terrasses de cafés.

La belle rue du Château remonte vers le centre-ville actuel. Quelques zigzags entre les boutiques d'artisans et les galeries d'artistes rendent le chemin plus doux.

Au fil du patrimoine

Avant une balade à Saint-Goustan, qui gagne en convivialité en fin de journée, vous pouvez longer la rivière d'Auray, nom donné au Loch une fois soumis à la marée. Châteaux et manoirs s'abritent dans la futaie ou dans le creux de charmantes anses. Si la plupart d'entre eux ne sont visibles que de la rivière, certains sont accessibles de la route. Pourquoi ne pas embarquer à bord d'une vedette pour longer les rives ?

Tous aux quais !

Cité d'art et d'histoire, Auray-Saint-Goustan comprend une ville haute et une ville basse, sur les bords du Loch. L'aménagement des quais date du 14e siècle. Le port, avec sa position stratégique, s'enrichit au Moyen-Age grâce aux droits de passage perçus sur les bateaux. Aux 16e et 17e siècles, le trafic du vin et des céréales en font le troisième port breton. Les souvenirs résonnent encore sur les dalles de granit, rappelant que l'Américain Benjamin Franklin a accosté ici en 1776 pour rencontrer Louis XVI.

Le saviez-vous ?
Le fief de Georges Cadoudal, chef de la chouannerie bretonne, se situait à Auray. Logique que Philippe de Broca ait choisi la vieille ville pour plusieurs scènes de son film "Chouans" !

CARNAC

carnac780300

 Carnac

Pour la plage, suivez les cailloux !

 

La ville recèle 3 sites en 1! Il y a bien sûr les célébrissimes champs de mégalithes, à admirer dans la lumière rasante du matin ou de la fin de journée. Il y a le bourg, où tout le monde se retrouve les jours de marché. Et, Carnac-plage, oscillant entre villas cossues, pins maritimes et sable fin.

Sea, sel and sun

Débutons par un point météo : avec plus de 2 000 heures d'ensoleillement par an, Carnac est une des côtes les plus ensoleillées de Bretagne. Associé au littoral festonné de caps et d'anses douces, cet atout explique le succès de la station. Le tourisme se développe à partir de 1903 quand Carnac-plage est créé sur une lagune, partiellement transformé en marais salants. Les Salines, un site fréquenté par les oiseaux, témoigne encore de ce passé, à la poupe du thalasso spa & resort.

Des menhirs qui poussent comme des champignons !

Difficile de faire mieux ! Ils sont 3 000 à se dresser dans la lande, traçant des lignes d'environ 1 km de long. C'est une des plus extraordinaires concentrations de pierres levées existant dans le monde. Les alignements les plus impressionnants sont ceux du Menec, de Kerlescan et de Kermario. A leurs côtés, on trouve le tumulus de Saint-Michel et le géant du Manio, menhir de 6,50 m de haut. Ne croyez pas qu'Obélix y soit pour quelque chose ! Les menhirs ont été érigés 5 000 à 3 000 ans avant J-C. Bien avant les gaulois ! Plusieurs théories, allant jusqu'aux plus délirantes, tentent d'expliquer ces monuments. Leur fonction astronomique est souvent évoquée. Le musée de la préhistoire vous permet d'en savoir plus, ainsi que sur la vie de nos aïeux, sans vous priver du mystère qui entoure les sites.

Un style facile à vivre

Après le néolithique, les pierres de style Renaissance ! Dans le bourg, le porche de l'église Saint-Cornély, du 17e siècle, est coiffé d'un remarquable baldaquin ajouré. Sur la grande porte, deux bœufs sculptés rappellent que saint Cornély protège les bêtes à cornes. A l'intérieur, la chaire est un chef-d'œuvre de ferronnerie. Dedans ou dehors, Carnac est toujours aussi chic ! A la fois authentique et mondaine, la station déroule 5 plages à l'orée de pinèdes dissimulant les résidences balnéaires. Sur la Grande Plage, de 2 km, le yacht-club affirme le standing du lieu. Plongez dans ce bien-être !

 Le saviez-vous ?
Que veut dire « Carnac » ?

Le nom de Carnac viendrait du celte Karn, signifiant pierre ou rocher, que l'on trouve également dans le terme Cairn, utilisé pour désigner un tumulus de pierre.

QUIBERON

quiberon780300

Presqu'île de Quiberon

Entre côte sauvage et plages de sable fin

 

Une côte sauvage spectaculaire à l'ouest, de belles plages de sable fin à l'est, la presqu'île de Quiberon offre sur 14 kilomètres une variété de paysages qui séduit immédiatement. Station balnéaire bretonne parmi les plus courues, elle est aussi le point de départ vers Belle-île, Houat et Hoëdic.

Tournée vers l'ouest, cette magnifique côte sauvage s'étend sur 8 kilomètres depuis le Château Turpault jusqu'à la pointe du Percho. Falaises déchiquetées, arches creusées par les flots... Même par temps calme, le spectacle des vagues s'écrasant sur les rochers est saisissant. Arrêtez-vous sur la pointe de Beg-er-Goalennec. D'ici, le panorama sur le large et Belle-île est splendide.

Côté plage ou côté sauvage ?

Haut-lieu du tourisme breton, la presqu'île de Quiberon offre une trentaine de kilomètres de côte. Réputée pour ses belles et longues plages, elle présente de nombreuses facettes à qui prend le temps de la découvrir. Sable blanc, mer émeraude, rochers bruns, mais pas seulement... Ainsi, sur la route de la côte sauvage, s'ancrent de nombreux sites mégalithiques et à l'intérieur des terres de jolis hameaux pittoresques.

Une destination active

A Quiberon, les activités marines sont nombreuses : promenades, sorties pêche en mer, voile, char à voile, kayak de mer, kite-surf. La presqu’île est l’un des plus beaux spots de surf de Bretagne. Le sentier de Grande Randonnée fait le tour de la Presqu’île et offre un spectacle délicieux, et des circuits de vélo sillonnent l’ensemble de la presqu’île.

Petites ruelles ou belles boutiques ?

Replongez-vous dans le charme des villages bretons d'autrefois ! Un peu en retrait de la côte, les hameaux de la presqu'île offrent des vues dignes de cartes postales. Ruelles étroites bordées de maisons blanches, volets bleus et hortensias fleuris... Le temps semble s'être arrêté. A deux pas, vous ne resterez pas insensibles aux tentations des belles boutiques quiberonnaises.

Sucré, salé ? les deux ?

Les gourmands ne seront pas en reste avec de nombreuses bonnes tables de fruits de mer et de poissons, de crêperies sans oublier nos spécialités : les niniches (confiseries), le salidou (caramel au beurre salé), les biscuits quiberonnais, les poissons fumés et les réputées conserves de sardines.

Le saviez-vous ?
Fantaisie médiévale

Bien qu'il ne se visite pas, la silhouette du Château Turpault est emblématique de la presqu'île de Quiberon. Tourelles, créneaux... Une bâtisse du Moyen-Age ? Non, une fantaisie construite en 1904 par un riche industriel.

BELLE ILE

belleile780300

 Belle-Ile

 Cap sur la plus grande des îles bretonnes

 

Nul autre endroit ne porte mieux son nom que Belle-île. C'est une destination de vacances à part entière qui mérite bien que vous y passiez plusieurs jours. Entre plages tranquilles et falaises spectaculaires, entre ports bigarrés et campagne verdoyante, l'île offre une riche mosaïque de paysages.

A 14 kilomètres de la pointe de Quiberon, la plus grande des îles bretonnes ne vous laissera pas indifférents. Dès votre arrivée en bateau au charmant port de Palais, n'hésitez pas à louer un vélo ou une voiture pour découvrir Belle-île dans ses moindres détails. La visite commence par une promenade sur les quais aux pimpantes maisons colorées. Baladez vous sur le port et dans les rues de la vieille ville de Palais avant de partir à la découverte de la citadelle Vauban. Vous y accèderez par la porte du donjon. La bâtisse est impressionnante. Gagnez le chemin de ronde. La vue sur le port est ravissante.

Chez Sarah Bernhardt

Cap vers le Nord-Ouest, direction Sauzon. Ce port pittoresque est une étape incontournable de l'île. Allez-y le soir. Le quai s'anime alors de terrasses de cafés et de délicieux restaurants. De là, la pointe des Poulains n'est qu'à trois kilomètres. Ce cap sauvage fut rendu célèbre par l'actrice Sarah Bernhardt qui s'y installa à la fin du 19e siècle. Vous pourrez visiter sa propriété, ouverte au public depuis 2007.

L'île aux deux visages

Falaises déchiquetées, mer déchaînée... Vous serez conquis par le paysage saisissant de la côte sauvage. Parmi les plus beaux points de vue : le grand phare, les rochers de la grotte de l'Apothicairerie, le panorama de Port-Coton ou de Port-Goulphar valent particulièrement le détour. Des paysages qui contrastent avec le calme de la sublime plage de Bordadoué ou celle des Grands-Sables, idéale pour les familles. Préférez cependant l'arrière-saison pour vous y rendre.

Le saviez-vous ?
Connaissez-vous le pouce-pied ?

Ce curieux crustacé dont la pêche est règlementée ne se trouve que dans certaines régions du littoral atlantique, dont Belle-île. On le consomme froid à l'apéritif. Hmmm... A goûter absolument !

 

GOLFE DU MORBIHAN

golfedumorbihan780300

L'île aux Moines et le Golfe du Morbihan

 

Magnifique petite mer aux golfes clairs

Quel beau golfe que celui du Morbihan dont le nom signifie « petite mer » en breton ! 42 îles comme autant de tâches de verdure sur la mer bleu azur... Le paysage est celui d'une carte postale, la douceur du climat en plus. Pour découvrir le golfe, pourquoi ne pas commencer par la charmante île aux Moines…

Passé le petit port de Conleau, ses pins, ses coquettes maisons au bord de l'eau, ses bateaux colorés et sa piscine d'eau de mer, s'ouvre le golfe du Morbihan. Vous serez dépaysés ! Ici, les îles évoquent le sud. Chacune a sa particularité et c'est avant tout pour leur paysage et leur inimitable qualité de vie qu'on aime y faire escale. Cap sur la plus boisée et la plus grande d'entre elles, l'île aux Moines. Au départ de Port-Blanc (à 15 km de Vannes) une navette relie toute l'année l'île au continent.


Où sont les moines ?

Magnifique endroit que l'île aux Moines ! Elle doit son nom aux moines de l'abbaye de Redon à qui le roi de Bretagne l'offrit au 9e siècle. Venez flâner hors saison dans le vieux bourg aux ruelles fleuries de camélias, mimosas et aux charmantes maisons de pêcheurs. L'île s'apprivoise à pied ou à vélo, que l'on peut louer au débarcadère. Le moyen idéal pour parcourir le Bois d'Amour et les collines couvertes de bruyères de la « perle du Golfe ».


« L'île des Capitaines »

Ne manquez pas non plus l'île d'Arz. Vingt minutes de traversée depuis la pointe de Conleau avant de poser le pied sur cette langue de terre sauvage. De peu de relief, l'île est idéale pour des balades en famille. Côté ouest, le circuit bleu, le plus pittoresque, offre une vue sur les îles et mène jusqu'au moulin à marée de la pointe de Berno.

 

Le saviez-vous?
Un travail de titan

Au large de Larmor-Baden, le cairn de l'île de Gavrinis impressionne par ses fascinantes dalles gravées. En tout, le poids des pierres de cet ouvrage néolithique dépasse les 18 000 tonnes! Un vrai travail de titans.

 

 

LA TRINITE SUR MER

latrinitesurmer780300

La Trinité sur mer, votre prochaine escale

Naviguez entre plages, port, et loisirs à volonté

 

Bien connu des marins tous azimuts, le port de la Trinité-sur-Mer se laisse admirer du haut du Pont de Kerisper qui franchit la rivière de Crac’h sur plus de 200 mètres. Un vrai musée à ciel ouvert où se côtoient voiliers, vedettes et yachts de toutes provenances et de toutes tailles.

Les promeneurs sont rêveurs et certains se verraient bien larguer les amarres, direction… le large ! Une envie de vacances peut-être…

Et si quelques initiations s’imposent, les nombreuses écoles de voile de la Trinité-sur-Mer sauront vous mettre le pied à l’étrier, ou disons la main au bout ?!

La Trinité sur mer, station balnéaire prisée du Morbihan

Et pour les plus terriens, les restaurants trinitains vous feront découvrir la mer autrement : une fourchette à la main !! En provenance directe des parcs ostréicoles de la ria, dégustez la célèbre huître plate, douceur iodée à consommer sans modération. Après un copieux plateau de fruits de mer, rien de tel qu’une promenade de santé sur le sentier des douaniers. Ses quelques kilomètres le long du chenal offrent une vue imprenable sur le port, le pont et au loin, l’entrée de la Baie de Quiberon.De criques en rochers abrupts, les paysages se découvrent au rythme des marées : la pointe de Kerbihan et la maison des douaniers, la grande plage de Kervillen et la finesse du sable doré, la plage du Men-Dû et la chance, peut-être, d’atteindre l’îlot de Stuhan en foulant le « tombolo », ce banc de sable découvert à 

bout de vos surprises ! Un séjour à la Trinité-sur-Mer vous livrera quelques secrets dissimulés ici ou là par les trinitains d’aujourd’hui et d’hier… les maisons de pêcheurs surprennent au détour d’une ruelle étroite, le Bois d’Amour éveille l’œil de l’architecte, les dolmens et nombreux menhirs appellent à l’humilité. L’envie du voyage vous guette… plongez dans la vie trinitaine le temps d’un week-end ou plus…et laissez-vous conter les milles et une histoires de tous les amoureux de la mer que le célèbre port de plaisance abrite. Skippers de renom, ostréiculteurs passionnés, plaisanciers occasionnels ou pêcheurs aguerris, chacun joue du crayon pour offrir au visiteur un tableau riche et coloré. La Trinité-sur-Mer, station balnéaire haute en couleurs !

 

 

ST ANNE D'AURAY

sainteanne780300

Basilique de Sainte-Anne d'Auray

Visitez le sanctuaire de Ste Anne d'Auray et ses différents monuments: la basilique, le cloître, le mémorial, la Scala Sancta. L’histoire de Sainte-Anne d’Auray aurait débuté au XVIIe siècle, par les apparitions de sainte Anne, mère de Marie, à Yves Nicolazic, pieux laboureur du village.

 

L’histoire de Sainte-Anne d’Auray aurait débuté au XVIIe siècle, par les apparitions de sainte Anne, mère de Marie, à Yves Nicolazic, pieux laboureur du village. A l'époque, Ste-Anne d'Auray est un hameau nommé Ker Anna, le "village de Anne" en breton. Lors d’une apparition, elle lui demande de reconstruire la chapelle qui lui était dédié au VIe siècle. La nouvelle se répand dans toute la Bretagne et les pèlerins se mettent en route vers Sainte-Anne d’Auray, donnant naissance au plus grand pèlerinage de la région. Au XIX siècle, l’affluence est telle que la chapelle devient trop petite.

Pour y remédier, la basilique est bâtie entre 1865 et 1872 par l’architecte Desperthes.

 

Chaque 26 juillet, le village accueille des milliers de pèlerins pour le Grand pardon.

 

En visitant le sanctuaire, vous découvrirez différents édifices religieux : - Le cloître construit au XVIIe par les pères Carmes. - La Basilique venue remplacer la chapelle au XIXe. - La Scala sancta : escalier saint, placé à l'origine devant la chapelle. - Le Mémorial édifié en mémoire des victimes bretonnes de la 1ère Guerre mondiale. - L’espace Jean-Paul II créé à la suite de la venue du pape en 1996.

 

 

VANNES

vannes780300

Vannes

Capitale du Morbihan, port de plaisance, place fortifiée, cité médiévale, ville d'art et d'histoire… Des quais bordés d'arbres aux maisons du 15e siècle, les rues fleurent bon la douceur de vivre. Venez partager cette atmosphère !


Avec le golfe pour écrin

La gallo-romaine Darioritum devient Vannes (en breton Gwened, la « blanche ») avec l'arrivée des Celtes. Au fond du Golfe du Morbihan, à l'abri de ses remparts, elle s'épanouit avec noblesse. Le commerce portuaire, son pouvoir religieux et politique s'illustrent dans les maisons à pans de bois et les hôtels particuliers. Ce riche patrimoine forme aujourd'hui le cadre de vie d'habitants satisfaits et un superbe lieu de flâneries pour les visiteurs gourmands de découvertes.

Au gré des rues

Plein sud, face au port, la place Gambetta a des allures de site balnéaire. Profitez-en pour faire une pause en terrasse avant d'entrer dans la vieille ville par la porte Saint-Vincent ! Au-delà du porche, la rue est bordée d'immeubles du 17e siècle. Autour de la place des Lices, où se déroulaient les tournois du Moyen Age, les hôtels particuliers voisinent avec les maisons à pans de bois. Les façades s'illuminent de couleurs qui rythment joyeusement l'alignement des bâtiments. Au-delà de la cathédrale et de la Cohue, la rue Saint-Gwénaël offre un florilège de croisillons et d'encorbellements, se déclinant jusqu'à la Porte Prison, qui ouvre sur le pittoresque quartier Saint-Patern.

Un décor propre à Vannes

De la porte Prison, on accède à la promenade de la Garenne qui longe les remparts élevés au 13e siècle. Tours et portes se succèdent dans une remarquable harmonie au-dessus de jardins à la française. Accrochés aux fortifications, des lavoirs couverts par une longue toiture d'ardoise se penchent sur la Marle.

De Némo aux capitaines

Hors de Vannes intra-muros, l'évasion est proche. La promenade de la Rabine emprunte des allées arborées au bord des pontons. La rive mène à l'Aquarium océanographique et au Jardin des Papillons. Avec les cousins de Némo ou au milieu d'ailes colorées, le dépaysement est garanti. Laissez la curiosité vous mener jusqu'à la presqu'île de Conleau. Vous serez récompensé par une superbe vue sur le golfe, dans un site typique où se croisent plusieurs générations de marins.

Le saviez-vous ?
Où trouver Vannes et sa femme ?

A l'angle de la rue Rogue et de la rue Noé, deux figures joviales vous saluent. Sculptées dans la pierre, elles représentent le maître et la maîtresse de cette maison du 16e siècle. Elles sont devenues les mascottes des Vannetais.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

AURAY
26 Août-2sept 390€/Sem
CONTACTEZ-NOUS

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Temps forts

SPI GOLFE
SEMAINE DU GOLFE
ASSEC GUERLEDAN
PADDLE
TOUR DE FRANCE
PARDON DE ST ANNE
FESTIVAL INTERCELTIQUE

loisirs Auray

CROISIERE
ARCOBRANCHE
PTIT DELIR
CENTRE AQUATIQUE
MUSEE
KARTING
FEST NOZ